Notre memoire ne peut nullement fonctionner chaque jour a 100 % de ses performances.

Notre memoire ne peut nullement fonctionner chaque jour a 100 % de ses performances.

Notre memoire ne peut nullement fonctionner chaque jour a 100 % de ses performances.

Mais comment faire la difference entre des oublis banals et des troubles qui justifient qu’on s’en inquiete ? Que faire en cas d’oublis ponctuels ou frequents ?

Notre memoire reste en permanence sollicitee. Entre les difficultes du quotidien et des problemes plus consequents qui peuvent signaler le commencement d’une maladie, il n’est pas toujours evident d’effectuer le tri.

A 15 ans, lorsqu’on oublie le sac de sport, on n’en fera pas toute une histoire. A 40 annees, quand on ne se souvient plus ou seront les clefs de voiture, on s’interroge. Pourtant, aucune difference entre ces deux situations.

« Les troubles une memoire surviennent a bien age. Dans l’immense majorite des cas, ils sont benins et refletent Notre fatigue, le manque de sommeil, le stress ou de banals problemes de concentration », rassure le Dr Jean-Pierre Danjean.

Mes troubles mnesiques, tout le monde va etre concerne

Mes troubles d’la memoire qui sont egalement surnommes troubles mnesiques ou perte de memoire paraissent une alteration d’une capacite (source 1) :

  • soit a memoriser votre fera nouveau,
  • soit a se rappeler tout d’un souvenir,
  • soit a Realiser nos deux

Les troubles de la memoire pourront toucher n’importe quel type de personne. Maints enfants et adolescents souffrent de troubles mnesiques lors de leurs scolarites pour diverses raisons et a plusieurs degres (source 2). Mes “trous” de memoire, seront souvent anodins mais ils peuvent etre invalidants lorsqu’une maladie ou un traumatisme seront en cause.

Oublier, c’est normal

A la maniere d’un ordi en surchauffe, notre memoire pourra nous Realiser defaut « lorsqu’on reste soumis a trop de stimuli exterieurs, ou que les soucis monopolisent les pensees ».

« Notre moins rarement, ces oublis sont lies a un deficit d’attention, soit i  l’instant meme de retenir une information, soit prochainement, lorsqu’il s’agit en restituer Afin de pouvoir l’utiliser », precise le Pr Florence Pasquier, neurologue et responsable du Centre memoire ressources et recherche du CHU de Lille.

Les emotions jouent aussi un role important. Le Dr Danjean explique : « Une emotion forte permet de consolider un souvenir : impossible d’oublier Prenons un exemple une telle fete surprise il y a vingt ans ! Neanmoins, a l’inverse, 1 contexte emotif important pourra compliquer la restitution d’une information pourtant beaucoup memorisee, tel lorsqu’on s’exprime en public. »

Si oublier est 1 processus normal, il convient toutefois de verifier que les problemes de memoire ne revelent nullement un probleme de sante sous-jacent, sans que le cerveau lui-meme soit en cause.

Cela va s’agir d’un dereglement en thyroide, d’une menopause accompagnee de bouffees de chaleur importantes et de troubles de l’humeur, ou de pathologies qui genent le sommeil comme l’apnee obstructive ou le syndrome des jambes sans https://datingmentor.org/fr/paltalk-review/ repos. Il ne faut jamais non plus negliger l’effet de certains medicaments comme des benzodiazepines, mais aussi des problemes d’audition.

Dans tous ces cas, la memoire n’est qu’une victime collaterale et pour y remedier, on doit traiter le probleme a sa source.

Quand s’inquieter d’une perte de memoire ?

Si oublier n’est donc gui?re l’apanage une vieillesse, la plupart modifcations apparaissent avec l’age : « Plus on vieillit et moins on apprend vite. Notre attention est aussi plus sans probli?me perturbee », resume le Pr Pasquier.

En d’autres mots « un enfant de 10 ans et un adulte de 50 ans n’ont pas besoin du meme moment pour memoriser 1 poeme. Mais si l’integralite des deux l’apprennent convenablement, il n’y a aucune raison qu’ils ne s’en rappellent gui?re autant l’un et l’autre quelques temps prochainement », insiste le Dr Danjean.

Des lors, quand doit-on s’inquieter ? Apres 60 ans, il y a des indices qui ont la possibilite de alerter, comme « des oublis repetitifs concernant des evenements recents, ajoute le Dr Danjean. L’entourage s’inquiete et parle de “radotage” : le webmaster pose plusieurs fois la meme question et parait incapable de memoriser la reponse, meme lorsqu’on lui fournit des indices, ce qui reste votre signal d’alerte important ».

« ordinairement, la personne se rend compte des troubles de memoire, on cause aussi de deficit cognitif leger. » poursuit le generaliste.

About the Author

Leave a Reply 0 comments